ABOUT
CONTACT
DAVID RICARDO
Il a codifié les pratiques du commerce international.
THOMAS MALTHUS
Il a mis en garde contre l’explosion démographique.
BOURSE
FINANCE
STRATEGIE
ECONOMIE
HISTOIRE


BOURSE

Comment choisir ses actions ?

=> Il faut choisir les entreprises dont les rentes sont les plus difficiles à attaquer

Les douves sont là pour rendre les forteresses difficiles à attaquer. Il en va de même pour les entreprises, selon Warren Buffett. Pour le gourou de la finance, « la clé de l’investissement est… de déterminer l’avantage concurrentiel de chaque compagnie et, par-dessus tout, la durée de cet avantage ». Vous voulez dénicher les gagnants ?....

Trouvez les entreprises avec des fortifications, qui jouissent d’une bonne position dans un métier protégé par de fortes barrières économiques à l’entrée.

Un avantage ne dure jamais éternellement. C’est particulièrement vrai dans le business. Dès qu’un acteur espère prendre de l’avance, doper ses marges et croître, d’autres veulent essayer de lui damer le pion.

Ce qui peut les freiner : l’existence de barrières économiques à l’entrée. Ce n’est pas évident d’imiter rapidement des sociétés déjà bien établies. Investisseur, guettez ces repères !

Des économies d’échelle difficilement reproductibles

Les économies d'échelles permettent de rentabiliser les coûts fixes. Parmi les coûts fixes nous trouvons par exemple les frais de recherche et développement. Lorsque Microsoft vend des licenses de Windows, ce qui lui coûte cher c'est la conception du logiciel, les millions de lignes de programmes informatiques qui ont été saisies. La taille de l'entreprise et les quantités de produits vendus permettent à l'entreprise de négocier le prix auprès des forunisseurs ou des distributeurs.

De l’art d’être irremplaçable

Un leader a souvent un produit phare, que le consommateur remplacera difficilement, qu’importe le prix (les gérants apprécient le pricing power). Un grand laboratoire pharmaceutique est souvent le seul à produire une molécule spécifique. Quand bien même, patients ou docteurs peuvent être réticents devant un produit de substitution, même malgré un prix moins élevé. Voilà pourquoi les génériques ont mis longtemps à rentrer dans nos moeurs... Les consommateurs sont contents de leur produit, dans tous les domaines, ils ne veullent pas prendre le risque de changer. C'est le cas pour les fournisseurs alternatifs d'électricité, ils proposent le même produit qu'EDF mais la différence de prix n'est pas suffisamment importante pour que les consommateurs changent leurs habitudes.

Propriété intellectuelle et image de marque

Brevets et licences – « immobilisations incorporelles » dans le jargon – rendent difficile l’irruption de rivaux. Ainsi, une big pharma possède le droit exclusif sur la fabrication d’un produit innovant pendant un certain temps. Ce n’est que quand sa licence « tombe dans le domaine public » que la copie peut apparaître. Protéger un candidat médicament est très procédurier, chronophage et gourmand en capitaux. Il est bien difficile pour un petit acteur d’arriver à mettre un produit sur le marché sans s’adosser à un plus gros.

La force d’une marque crée également des barrières à l’entrée. Vous pouvez inventer une boisson au goût similaire au Coca-Cola – nous avons bien des colas breton, auvergnat… Mais est-il réaliste de penser concurrencer une marque qui s’est construite sur des montagnes de dépenses publicitaires et a acquis la confiance des consommateurs mondiaux ?

Si le géant du rasoir Gillette continue de prospérer, malgré des produits plus chers que ses concurrents, c’est grâce à des années de construction de sa marque, assurant sa promotion sur l’image de célébrités.

L’effet réseau ou le troupeau de fidèles

« Too big to fail. » Le site de ventes aux enchères eBay (US2786421030) a tant d’utilisateurs qu’il est quasi impossible de jouer dans la même cour. Si vous vendez un objet, ne cherchez-vous pas le site d’enchères qui offre le plus de clients potentiels ? Or, son service s’améliore à mesure que sa cohorte d’adeptes grossit. Copier ce modèle économique est très dur, sans parler du fait que le concurrent devra persuader les Internautes que sa version est meilleure. C’est illusoire.