ABOUT
CONTACT
DAVID RICARDO
Il a codifié les pratiques du commerce international.
THOMAS MALTHUS
Il a mis en garde contre l’explosion démographique.
BOURSE
FINANCE
STRATEGIE
ECONOMIE
HISTOIRE


ECONOMIE

James Watt, inventeur, industriel et financier

James Watt (1736-1819) est ingénieur mécanicien à Birmingham. L’université de Glasgow lui demande en 1764 de réparer un modèle réduit d’une machine atmosphérique de Newcomen. Relevant un fonctionnement contradictoire de cet équipement, il l’améliore et met au point un « condenseur » permettant d’augmenter de manière considérable le rendement. Il construit alors une nouvelle machine à vapeur qu’il expérimente dans les mines de Kinneil. James Watt dépose alors un brevet (1769) et s’associe d’abord avec John Roebuck puis avec Matthew Boulton pour exploiter une manufacture à Soho. Boulton apporte les capitaux et Watt le brevet. Cette usine produira les deux premières machines à vapeur en 1776 car Watt rencontre quelques difficultés à résoudre les derniers problèmes techniques. Ces deux machines sont achetées par une compagnie minière (Bloomfield) et une société sidérurgique (Wilkinson). L’une pompe l’eau des puits et l’autre actionne les souffleries des hauts fourneaux.

James Watt met ensuite au point des améliorations notables de ses machines : alimentation à tiroir, double effet, régulateur à boules, volant d’inertie. Boulton et Watt commercialisent leurs machines en faisant payer des redevances annuelles égales au tiers des économies de combustibles réalisées par rapport à l’utilisation d’une machine atmosphériques. Des compteurs mécaniques sont ainsi installés pour calculer les durées de fonctionnement. Ces économies sont de l’ordre des trois quarts des dépenses antérieures. L’usine de Soho va produire vingt machine par an en moyenne jusqu’en 1800, assurant ainsi la fortune de Boulton et de Watt.

Durant la même période James Watt s’ingénie, par un système sophistiqué d’observateurs, à repérer les développements de ses concurrents. Il met en place en Europe un système de « privilèges » lui assurant l’exclusivité de la fabrication de ce type de machines. Mais à la fin du 18 ème, il ne peut empêcher le dévelopement de ses concurrents et se fait lui-même « espionner » et contrefaire. Un membre de la dynastie financière des Périer lui commande deux machines qu’il va copier et produire à son tour à Paris. L’année 1800 consacre la fin de ses brevets et de ses privilèges qui, tombant dans le domaine public, permettent le développement de la machine à vapeur en Europe.

Au total James Watt-inventeur met au point la machine à vapeur en synthétisant les travaux de Papin et de Savery. James Watt-industriel associé à Boulton industrialise cette découverte et James Watt-financier en contrôle son développement pendant 30 années grâce à un système sophistiqué de brevets et d’espionnage industriel.