ABOUT
CONTACT
DAVID RICARDO
Il a codifié les pratiques du commerce international.
THOMAS MALTHUS
Il a mis en garde contre l’explosion démographique.
BOURSE
FINANCE
STRATEGIE
ECONOMIE
HISTOIRE


LES ENTREPRENEURS

La Dynsatie Rotschild

Né en 1743, Meyer Rothshild, fut le fondateur d’une dynastie dont les descendants exercent encore le métier de banquiers d’affaires. Quittant la banque de Hanovre où il était apprenti, il décida d’ouvrir une Wechseltube, banque rudimentaire où l’on échangeait les différentes monnaies allemandes. Il investit ses revenus dans la numismatique et put ainsi commercer avec des souverains. Ses frères avaient ouvert une brocante. Associé avec ses 5 fils, il devint l’intermédiaire financier entre les princes allemands et les grandes banques. Ce rôle s’étendit à d’autres pays et petit à petit les Rothschild devinrent les financiers des déficits des nations comme en 1804 vis-à-vis du royaume du Danemark. Cette dynastie puissante aux règles strictes (recrutements familiaux, mise à l’écart de la ligne féminine de la famille, opacité des comptabilités…) a rapidement dépassé le cadre strict de la banque pour s’intéresser au textile (branche anglaise avec Nathan Rothschild), au commerce avec les armées et au chemin de fer.

La «  légende » de la fortune de Nathan de Rothshild a Waterloo symbolisait le nouveau cours du monde : l’Angleterre et la city avaient abattu leur plus farouche adversaire. On ne sait si Nathan de Rothschild fut présent en personne à Waterloo, ou s’il bénéficia de son réseau d’agences efficaces à Ostende, Dunkerque, Calais, et de son service de chevaux remarquable. On lui apporta la nouvelle de la victoire de Waterloo dans la nuit du 19 au 20 juin, à Londres, ce qui lui permit d’acheter à terme les billets de l’échiquier à 3% pour les revendre le 28 au prix fort.

Le fondateur de la dynsatie, Meyer Amschel (1743-1812), fripier et ferrailleur à francfort-sur-le-Main, obtint la confiance du prince Guillaume de Hesse-cassel et devint son banquier. Durant les guerres Napoléoniennes, il fit fortune en plaçant habilement les avoirs des princes en exil, en recrutant des mercenaires pour les comptes des Etats en guerre contre Napoléon, et en faisant entrer clandestinement des marchandises provenant d'Angleterre durant le Blocus continental. Il établit également ses 5 fils dans les grandes capitales européennes : Londres, Viennes, Naples et Paris. Les Rothshild prêtèrent aux souverains et aux Etats, participèrent au financement des compagnies de chemin de fer et achetèrent des titres publics et privés, revendus ensuite dans le public avec de fructueux bénéfices.

Avec le développement des grandes banques d'affaires et de dépôt (à partir du milieu du XIXème siècle), les Rothshild perdirent leur place privilégiée au sein de la haute banque, tout en restant à la tête d'établissements financiers encore prestigieux à la fin du XXème siècle.

En 1837, James de Rothschild émet des actions de 500 francs pour financer la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Saint-Germain. Ces nouveaux titres rencontrent un vif succès dans le public si bien que d'importantes sommes d'argent peuvent être réunies en peu de temps. En 1845, lorsque James de Rothschild lance la Compagnie des chemins de fer du Nord pour relier la France et la Belgique, il touche en quelques mois plus de 20.000 actionnaires.